Nous mesurons nos responsabilité – Témoignage Dominique Garcia Durocher

Nous mesurons nos responsabilités envers les Audonien.ne.s et souhaitons réaffirmer que s’il n’y a pas eu d’accord entre les 3 listes de gauche restantes après le 1er tour, c’est qu’un engagement pour gérer une municipalité ne peut se limiter à une somme de tractations de postes et d’approximations programmatiques.

La politique municipale comme nous l’avons toujours envisagée, se construit avec une équipe de personnes qui décident de la mettre en œuvre pour et avec leurs concitoyens. Après des négociations d’entre 2 tours qui n’ont pas abouti pour une fusion à 3, les colistiers de Denis Vemclefs ont fait le choix d’une fusion à 2, en débattant et optant pour celle avec le Mouvement audonien.

L’intérêt de nos débats a été la mise en avant des points forts des 3 piliers de notre projet municipal que sont la démocratie locale, la solidarité et l’écologie. La majorité d’entre nous a estimé que ces points n’étaient pas suffisamment garantis si nous fusionnions avec Réinventons Saint-Ouen.

Concernant la démocratie locale (représentative et participative), nous avions donc proposé le respect de la représentation proportionnelle des suffrages exprimés. Une proposition innovante en matière de représentativité qui pour certains n’était pas acceptable parce que Le Maire doit pouvoir gouverner avec une majorité ! Eh bien, c’est pour nous un changement profond de gouvernance municipale qui permettrait des décisions concertées et n’autoriserait plus un fonctionnement autoritaire opaque. Pour exemple, P.Bessac l’a réussi lors de sa première mandature à Montreuil et vient d’être réélu au premier tour en rassemblant toutes les composantes de la gauche.

Nous souhaitons donc, une organisation municipale où les citoyens seraient présents dans les différentes instances préparatoires au Conseil Municipal. Une ville où l’éducation populaire permettrait à chacun de comprendre et de s’approprier les outils et dispositifs municipaux. Une ville qui accompagnerait la formation des personnels communaux pour le meilleur des services aux publics.

En matière de solidarité, les mois de confinement ont montré l’implication des associations sur le terrain et la réactivité de nombreux citoyens prêts à aider les plus fragiles et les réponses tardives de notre édile sans concertation bien sûr.

Cette crise sanitaire se transforme déjà en crise sociale et économique et les conséquences pour les plus démunis pourraient devenir dramatiques. Les communes auront aussi un rôle crucial à jouer. Il faudra accompagner la rentrée des classes pour tous les élèves, favoriser le retour à l’emploi et aux activités locales, rénover les centres municipaux de santé, instaurer une mutuelle municipale, développer les réseaux de solidarité et l’économie locale, sociale et solidaire en soutenant la création d’une régie de quartier et d’une foncière de commerce, instaurer l’encadrement des loyers, œuvrer avec l’état pour une plus grande sécurité dans tous nos quartiers….

Enfin en matière d’écologie, notre équipe municipale s’engagera à revenir sur la politique de bétonisation menée à outrance par le Maire sortant W.Delannoy : travailler à la mise en place d’un moratoire sur les nouveaux grands projets privés, réviser le plan intercommunal d’urbanisme pour favoriser les espaces verts, aménager une coulée verte sur la ville, développer les circulations douces, encourager les initiatives de jardins partagés et d’agriculture urbaine, procéder à la rénovation thermique du parc social, viser une restauration scolaire 100% bio…..

Un programme ambitieux, nous direz-vous ! Mais il ne peut en être autrement et seule, une équipe renouvelée coordonnée par un homme d’écoute et respectueux de chacun peut le permettre.

A GAUCHE ! rassemblé.e.s avec Denis Vemclefs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *