Les associations ciment de la solidarité audonienne

La crise sanitaire actuelle met en évidence l’absurdité d’un modèle économique qui n’a cessé d’aggraver les inégalités et mis à mal la planète depuis plusieurs décennies. Durant cette période de confinement, le travail des associations est d’autant mis en lumière grâce à leur connaissance du terrain, leur réactivité et générosité. Ainsi, depuis plusieurs semaines, nous sommes tous témoins et/ou acteurs de la mobilisation nationale développée par les citoyens et les associations.

Celles-ci, issues des Lumières, jouent un rôle majeur dans la vie sociale, politique et économique française surtout depuis la loi de 1901. La liberté d’association est aussi garantie par la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et la Convention européenne de 1950. Les associations regroupent plus de 23 millions d’adhérents, bénévoles ou salariés et ont pour objet des buts non lucratifs même s’ils sont commerciaux. Aujourd’hui, la vie associative irrigue tous les champs de la société. Nous savons combien leurs actions sur le terrain participent au maintien de la cohésion sociale, accompagnent et parfois se substituent par nécessité aux acteurs institutionnels, jouent un rôle indispensable de contre-pouvoirs dans une démocratie.

Nous avons déjà souligné, avec A gauche ! que «… L’étendue de l’offre et la richesse du tissu associatif ont été depuis longtemps un atout pour la ville et un facteur de cohésion sociale. » Le contexte actuel en est une formidable preuve.

Le maillage du mouvement associatif permet d’identifier ceux qui isolés, en souffrance, ont plus que jamais, besoin d’être entourés et aidés. Dans les Bulletins de confinements précédents et sur les réseaux sociaux audoniens, vous pouvez constater la somme de solidarités qui contribue à aider ceux qui ont des besoins particuliers et qui en sont actuellement privés. Beaucoup d’audoniens et d’associations offrent des services adaptés aux besoins exprimés : dons (aliments, repas, livres, jeux), courses, livraisons, aide aux devoirs, échanges téléphoniques réguliers, fabrication de masques….

Les personnes et les soutiens de notre liste démontrent un bel exemple de solidarité, chacun à sa manière, incarnant les valeurs qui sont au cœur de notre programme.

Nos associations sont d’ailleurs inquiètes de ne pas avoir d’informations de la part du maire ou du 1er adjoint L.Kémache en charge des associations et de la démocratie… sur le versement des subventions 2020 et les inscriptions à la rentrée. Des adhérents demandent le remboursement du second trimestre, alors que certaines associations sportives ont fait le choix de poursuivre la rémunération des entraîneurs, une concertation serait donc appréciée pour une position commune et une prévision quant à leur trésorerie. « Le tissu associatif est un des piliers de la vie citoyenne et de l’animation dans notre ville ; nous souhaitons instaurer un nouveau partenariat plus respectueux des acteurs et de leurs engagements en aidant davantage les associations et en facilitant leurs activités. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *