Vélo pour toutes et tous !

Le vélo doit prendre toute sa place à Saint-Ouen, pour améliorer la qualité de vie des habitant.es dans leur ensemble. La France est en retard sur cette question par rapport à nombre de ses voisins européens, et nous pensons que c’est à l’échelle locale que les choses peuvent changer.

Nous portons un programme ambitieux pour la place du vélo dans la Ville, connaissant ses nombreux bienfaits :

·       Environnement : le report modal vers le vélo permet de réduire la pollution de l’air et les nuisances sonores.

·       Santé : la pratique d’une activité physique régulière comme le vélo améliore l’état de santé global des individu.es (physique et mental), et diminue les risques de maladies chroniques et de mortalité précoce. 

·       Pouvoir d’achat : les mobilités actives sont peu onéreuses tant pour les individu.es que pour la collectivité (faible coût d’investissement et surtout très faible coût de fonctionnement), notamment par rapport à la voiture particulière. A débit identique, une piste cyclable est environ 200 fois moins chère qu’une autoroute urbaine, 50 fois moins chère qu’un métro lourd, et 25 fois moins chère qu’un tramway.

·       Commerce : le vélo est aussi un bénéfice pour l’économie de la ville et des commerces car les rues piétonnières et cyclables favorisent le commerce de proximité.

Ce qui nous différencie des autres listes sur ce sujet, c’est que nous assumons clairement le projet de réduire la place de la voiture. L’espace public n’est pas extensible, et notre priorité est de réduire l’espace dédié aux véhicules polluants, pour en créer davantage pour les autres modes de transport.

C’est une politique de rupture que nous proposons en 5 grands points :

1.     Agir sur le plan de circulation et la conception de l’espace public

Les pistes existantes sont souvent insuffisantes, inadaptées voire dangereuses, car imaginées simplement comme un “à côté” de la voiture.Il ne suffit donc pas de promettre de nouvelles pistes mais bien de garantir que les grands axes audoniens soient réellement cyclables et connectés à un réseau à travers toute l’Ile de France comme RER V (Saint-Ouen reste à intégrer). Il faut pacifier l’ensemble de la ville, avec un espace public pensé en priorité pour les piéton.nes et les vélos – il s’agit de renverser la logique, où la vitesse des voitures est réduite.

Nous collaborerons étroitement avec le département et Plaine Commune pour concevoir et déployer le « Plan Local de Déplacements », et travailler en particulier les actions qui visent à favoriser les déplacements piéton.nes et à vélo. Avec la préparation des Jeux Olympiques, des rénovations sont prévues dans les prochaines années et il faudra être réactif et combatif dans les 6 prochains mois pour profiter de cette occasion de nouveaux projets.

·       Nous réduirons la place de la voiture, généraliserons les zones 30km/h : nous sanctionnerons davantage les stationnements sur pistes cyclables (amendes, panneaux, plots)

·       Nous créerons des « boulevards à vélo » (piste bidirectionnelle) pour se déplacer efficacement et en sécurité (voir la carte)

·       Nous créerons des contre-sens cyclables dans les rues qui le permettent, avec aménagement si nécessaire (rue du Landy par exemple)

·       Nous rendrons piétonnières et cyclables certaines rues (par exemple la rue des Rosiers et les voies sur berge en fin de semaine)

·       Nous aménagerons des promenades non motorisées – la voie verte étant une proposition forte de notre programme.

Pour que les cyclistes ressentent l’aisance à vélo et le bien-être à Saint-Ouen :

·       Nous offrirons davantage d’arceaux de stationnement partout dans la ville – à la place de stationnements automobiles – et nous augmenterons les normes de parking vélo dans les nouveaux immeubles en modifiant le PLUI

·       Nous développerons les parkings sécurisés, notamment aux alentours de la station de métro Garibaldi et des stations de métro de la Mairie de Saint-Ouen et du RER C. Des parkings sécurisés seront également construits dans la ville, en particulier pour les habitant.es qui n’ont pas de place pour le stationnement du vélo dans leur immeuble (à la place des stationnements automobiles).

2.     Éduquer et sensibiliser

Pour développer une culture vélo et encourager sa pratique, nous agirons sur l’éducation et la sensibilisation :

·       Nous sensibiliserons et formerons au vélo dans les centres de loisirs et pour les personnes volontaires

·       Nous créerons « une semaine sans ma voiture » : l’idée est que les personnes volontaires, et dont la situation le permet, sortent de leur dépendance à la voiture le temps d’une semaine. Un vélo pourra être prêté pour l’occasion à toutes les personnes volontaires. Cette semaine commencera par une « fête du vélo » qui pourra l’occasion d’une parade à vélo et/ou d’une course !

·       Nous prêterons un vélo à chaque adolescent.e audonien.ne, à partir de 14 ans jusqu’à sa majorité

·       Nous communiquerons sur les bienfaits du vélo.

3.     Démultiplier la pratique du vélo

Encourager la pratique du vélo partout et à tout âge, cela veut aussi dire la rendre plus accessible :

·       Nous réinstallerons les stations de Vélibs

·       Nous diminuerons les prix d’achat grâce aux subventions municipales et régionales

·       Nous soutiendrons le tissu associatif, les ateliers de réparation et d’entretien

·       Nous développerons une régie de quartier dont l’une des missions sera la réparation de la flotte municipale et/ou des particuliers. Elle sera aussi la base arrière d’une coopérative de livraison à vélo

·       Nous organiserons une bourse au vélo pour faciliter les achats/ventes

·       Nous développerons les livraisons à vélo en encourageant la construction et le parking sécurisé de vélos cargos.

4.     Se doter d’une vraie gouvernance municipale sur le vélo

Encourager la pratique du vélo, c’est aussi se donner les moyens d’avoir une gouvernance efficace,

·       Nous nominerons un.e élu.e référent.e au vélo

·       Nous créerons une commission extra-municipale sur la question du vélo à Saint-Ouen réunissant tous les acteurs du vélo – usagers, associations, collectivités locales, services – pour co-construire le plan vélo local. Conformément à notre volonté démocratique, elle sera ouverte et transparente

·       Prévention et répression : la police nationale et municipale – dont une brigade à vélo – auront pour mission de verbaliser les différentes infractions notamment celles liées au non-respect des pistes cyclables (stationnement, scooter empruntant les voies, etc.)

5.     Faire de Saint-Ouen une municipalité cycliste

·       Nous aurons une politique d’incitation à la pratique du vélo à destination des agents de la commune, notamment via le forfait mobilité (jusqu’à 400 euros/par an, cf loi d’orientation des mobilités). Il s’agit de rétribuer financièrement les coûts des déplacements à vélo

·       De la même manière, nous inciterons les entreprises de Saint-Ouen à en faire autant

·       Nous créerons une flotte de vélo en libre-service pour le personnel pour les déplacements du personnel

·       Nous déploierons également une flotte de vélo utilitaire pour les services de la ville.

Pédaler facilement et sécurité à Saint-Ouen, c’est l’ambition de A Gauche ! Pour une ville solidaire et écologique.

Une réponse sur “Vélo pour toutes et tous !”

Les commentaires sont fermés.