Communiqué 2nd tour des élections municipales

Nous tenons d’abord à remercier les 3500 électeurs qui ont fait le choix de « A Gauche! » le 28 juin.

Après une crise sanitaire sans précédent et un second tour totalement inédit, nous prenons acte de l’élection de Karim Bouamrane comme maire de notre ville. Nous saluons donc la victoire de la liste Réinventons Saint-Ouen qui permet de tourner la page du maire sortant.

Nous ne pouvons que regretter le ton de la fin de campagne et souhaitons pour notre part, continuer à œuvrer au nécessaire débat démocratique sur notre ville.

Si nous n’avons pas trouvé d’accord avec la liste de Réinventons Saint-Ouen en ce qui concerne les contours d’un rassemblement de la gauche et si nous ne partageons pas les soutiens des élus de la majorité sortante ou de la République En Marche à cette liste, nous continuerons à travailler pour l’intérêt des audoniennes et des audoniens et nous mènerons les combats nécessaires au sein du conseil municipal comme partout en ville pour faire avancer la gauche.

La culture par tou.te.s

En supprimant près de 82% du budget alloué aux associations, en procédant à une destruction massive des événements festifs et en tentant de procéder à l’expulsion notable de Mains d’Oeuvres en octobre 2019, William Delannoy a su nous montrer, durant sa mandature, son profond désengagement et mépris pour la vie culturelle audonienne.

Durant les prochaines années, il sera donc nécessaire de rappeler qu’une politique culturelle qui se porte bien contribue à la prospérité d’une politique sociale dans son ensemble.

Mais à l’heure où l’auto-censure sociale persiste, bon nombre d’audoniennes et d’audoniens n’osent toujours pas franchir les portes d’un lieu culturel sous prétexte que cette offre de loisir et d’éducation ne leur serait pas destinée.

C’est pourquoi « À Gauche ! » propose, au-delà du concept de « La culture pour tou.te.s » instauré depuis quelques décennies, un nouveau paradigme d’émancipation inéluctable : La culture par tou.te.s.

Il s’agit dès lors de faire des habitant.e.s le terreau principal de la création artistique à Saint-Ouen afin que ces dernier.es s’approprient l’accès à la culture en y participant pleinement.

C’est dans cet objectif que :

  • Nous mettrons en place un conservatoire de musique, de danse et de théâtre multi-sites en collaboration avec le château, les écoles et Mains d’Œuvres rénové. Ce conservatoire sera ainsi plus accessible et proche des bénéficiaires.
  • Nous soutiendrons les initiatives des associations et des habitant.e.s en mettant à disposition plus de salles, de matériel et par l’attribution de subventions.
  • Nous appuierons le développement de la pratique artistique amateur au travers des maisons de quartier.
  • Nous proposerons, en concertation avec les associations et les professionnel.le.s, la création d’une structure de coopération entre la culture et le sport.
    Elle réalisera un diagnostic des besoins et de l’activité sportive et culturelle sur la ville. Elle contribuera à mieux faire connaître les structures existantes et leurs actions. Elle sera force de proposition et participera à l’implication des citoyen.ne.s dans les projets culturels et sportifs de la ville. 
  • Nous ferons une ville plus conviviale, animée et festive avec des fêtes de quartier, des bars musicaux dans les Puces, un carnaval, un Saint-Ouen plage, des bals et d’autres événements, en y associant systématiquement les initiatives citoyennes et associatives.
  • Nous participerons à l’Olympiade culturelle 2020-2024 en lien avec les Jeux Olympiques et Paralympiques.
  • Nous accompagnerons l’émergence de tiers-lieux éducatifs et culturels.
  • Nous réinvestirons la salle Cipriani avec une programmation et une interaction plus grande dans la vie culturelle audonienne.
  • Nous envisagerons la culture comme pilier fondamental de notre politique éducative par l’intermédiaire des Beaux-arts, des médiathèques, de l’Espace 1789, de l’Atlas, des associations et des tiers-lieux.
  • Nous participerons aux grands moments festifs nationaux : Journées du patrimoine / Fête de la musique / Fête des voisins / Nuit blanche / GayPride, etc.
  • Nous mettrons en place un « passeport loisirs » pour les adolescents afin de favoriser l’accès aux activités culturelles et sportives.
  • Nous accompagnerons les initiatives permettant une vie nocturne festive et respectueuse de tou.te.s.

Nous mesurons nos responsabilité – Témoignage Dominique Garcia Durocher

Nous mesurons nos responsabilités envers les Audonien.ne.s et souhaitons réaffirmer que s’il n’y a pas eu d’accord entre les 3 listes de gauche restantes après le 1er tour, c’est qu’un engagement pour gérer une municipalité ne peut se limiter à une somme de tractations de postes et d’approximations programmatiques.

La politique municipale comme nous l’avons toujours envisagée, se construit avec une équipe de personnes qui décident de la mettre en œuvre pour et avec leurs concitoyens. Après des négociations d’entre 2 tours qui n’ont pas abouti pour une fusion à 3, les colistiers de Denis Vemclefs ont fait le choix d’une fusion à 2, en débattant et optant pour celle avec le Mouvement audonien.

L’intérêt de nos débats a été la mise en avant des points forts des 3 piliers de notre projet municipal que sont la démocratie locale, la solidarité et l’écologie. La majorité d’entre nous a estimé que ces points n’étaient pas suffisamment garantis si nous fusionnions avec Réinventons Saint-Ouen.

Concernant la démocratie locale (représentative et participative), nous avions donc proposé le respect de la représentation proportionnelle des suffrages exprimés. Une proposition innovante en matière de représentativité qui pour certains n’était pas acceptable parce que Le Maire doit pouvoir gouverner avec une majorité ! Eh bien, c’est pour nous un changement profond de gouvernance municipale qui permettrait des décisions concertées et n’autoriserait plus un fonctionnement autoritaire opaque. Pour exemple, P.Bessac l’a réussi lors de sa première mandature à Montreuil et vient d’être réélu au premier tour en rassemblant toutes les composantes de la gauche.

Nous souhaitons donc, une organisation municipale où les citoyens seraient présents dans les différentes instances préparatoires au Conseil Municipal. Une ville où l’éducation populaire permettrait à chacun de comprendre et de s’approprier les outils et dispositifs municipaux. Une ville qui accompagnerait la formation des personnels communaux pour le meilleur des services aux publics.

En matière de solidarité, les mois de confinement ont montré l’implication des associations sur le terrain et la réactivité de nombreux citoyens prêts à aider les plus fragiles et les réponses tardives de notre édile sans concertation bien sûr.

Cette crise sanitaire se transforme déjà en crise sociale et économique et les conséquences pour les plus démunis pourraient devenir dramatiques. Les communes auront aussi un rôle crucial à jouer. Il faudra accompagner la rentrée des classes pour tous les élèves, favoriser le retour à l’emploi et aux activités locales, rénover les centres municipaux de santé, instaurer une mutuelle municipale, développer les réseaux de solidarité et l’économie locale, sociale et solidaire en soutenant la création d’une régie de quartier et d’une foncière de commerce, instaurer l’encadrement des loyers, œuvrer avec l’état pour une plus grande sécurité dans tous nos quartiers….

Enfin en matière d’écologie, notre équipe municipale s’engagera à revenir sur la politique de bétonisation menée à outrance par le Maire sortant W.Delannoy : travailler à la mise en place d’un moratoire sur les nouveaux grands projets privés, réviser le plan intercommunal d’urbanisme pour favoriser les espaces verts, aménager une coulée verte sur la ville, développer les circulations douces, encourager les initiatives de jardins partagés et d’agriculture urbaine, procéder à la rénovation thermique du parc social, viser une restauration scolaire 100% bio…..

Un programme ambitieux, nous direz-vous ! Mais il ne peut en être autrement et seule, une équipe renouvelée coordonnée par un homme d’écoute et respectueux de chacun peut le permettre.

A GAUCHE ! rassemblé.e.s avec Denis Vemclefs

Racisme et violences policières ne sont pas confinés !

« Un bicot, ça ne nage pas », « Ca coule, tu aurais dû lui attacher un boulet aux pieds », les propos racistes et les rires gras font froid dans le dos, tout comme les bruits des coups qui s’abattent dès les portières du fourgon de police refermées. Dans la nuit de samedi 25 à dimanche 26 avril, à l’Ile-Saint-Denis sur les berges de la Seine, des policiers des Hauts de Seine poursuivent un homme, qui saute dans la Seine pour leur échapper. Visiblement ils s’amusent. Les images filmées et mises en ligne sur les réseaux sociaux suscitent la plus vive indignation. Ces injures racistes, ces plaisanteries abjectes, à cet endroit où le 17 octobre 61, des manifestants algériens avaient été jetés à la Seine, résonnent comme un coup poing dans le ventre. Impossible cette fois de relativiser, de dire qu’on ne connaît pas le contexte. Même le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner est obligé de se fendre d’un tweet clamant que « le racisme n’a pas sa place dans la police républicaine » . Si deux des policiers ont cette fois été suspendus administrativement, racisme et violences policières bénéficient pourtant d’une certaine mansuétude. Le commissaire présent sur place avait déjà été condamné en 2008 pour violences policières et est cité dans l’affaire Théo…

Depuis le 13 mars, les réseaux sociaux sont l’écho de contrôles policiers violents C’est à Aubervilliers, une jeune femme de 19 ans, molestée, pour être sortie chercher du lait pour son enfant avec une attestation manuscrite, C’est dans l’Essonne un jeune homme passé à tabac- livreur pour Amazon, il était parti en courant parce qu’il avait oublié son attestation. ..Notre département, sous doté en équipement de santé et autres services publics, devient l’objet de toutes les « attentions » de la police. Un article de Libération (26 avril 2020) pointe un taux de verbalisations dans le 93 trois fois plus important que sur le reste du territoire (17% contre 5,9%). Si la jeunesse de notre population, les appartements surpeuplés rendant plus difficile le confinement peuvent expliquer en partie ces chiffres, c’est bien une différence de comportement policier qui est pointée !

Initiative de campagne de la semaine

Venez nous rencontrer

Jeudi 25 Juin

De 17h30 à 19h30: Monoprix Garibaldi

De 17h à 19h: Angle Ottino Charles Shmidt

A 18h : RDV 36 rue Blanqui

De 18h à 20 : Rencontre Carrefour Michelet Bauer avec un Porte à porte

De 18h à 20h: Place Payret – Point Fixe et Porte à Porte

RDV 17h45 au local 22 av G. Péri pour Porte à Porte Centre – Benoît

A 17h Carrefour Market des Docks point fixe et porte a porte

Vendredi 26 Juin

De 17h à 19h: Franprix Patinoire

De 18h à 20h: Place Payret – Point Fixe et Porte à Porte

RDV 17h45 au local 22 av G. Péri pour Porte à Porte Centre – Benoît

De 18h à 20 : Rencontre Carrefour Michelet Bauer avec un Porte à porte

A 17h Carrefour Market des Docks point fixe et porte a porte